5 choses à savoir sur les mutuelles santé

Adhérer à une mutuelle santé est indispensable pour bénéficier d’une couverture de soins non prise en charge par la Sécurité sociale. Il existe certains éléments à connaître autour de ce produit afin de souscrire au contrat le plus adapté. En voici cinq.

1 – La mutuelle santé est ouverte à tous

La complémentaire santé est un contrat qui vient compléter les remboursements de la Sécurité sociale. Elle permet de couvrir les frais de santé non pris en charge par la Sécurité sociale tels que les consultations médicales, les médicaments, les frais d’hospitalisation, les soins dentaires ou les frais d’optique. Toute personne résidant en France peut souscrire à une complémentaire santé, quel que soit son âge, sa profession ou son niveau de revenus. Il est possible de choisir des contrats adaptés à sa situation, car les organismes ont aujourd’hui développé un panel de contrats spécifiques comme les mutuelles santé étudiantes, les assurances santé familiales, les complémentaires santé pour les seniors destinées aux personnes âgées de 55 ans et plus ou encore les contrats santé Madelin qui sont destinés aux travailleurs non-salariés. Pour les salariés, depuis 2016, les employeurs ont l’obligation de proposer cette protection et d’apporter des conseils sur les mutuelles santé à leurs employés. La complémentaire doit respecter un certain niveau de garanties et l’employeur doit en prendre en charge au moins la moitié du montant des cotisations.

2 – Plusieurs critères facilitent le choix d’une mutuelle santé

Le marché de la complémentaire santé est vaste et il peut être difficile de s’y retrouver. Il existe de nombreuses mutuelles, chacune proposant des offres, des garanties et des tarifs différents. La qualité d’une mutuelle santé dépend en grande partie de l’étendue des garanties santé présentes dans le contrat souscrit. Pour sélectionner ces garanties, il est important de prendre en compte le profil de l’assuré à commencer par ses problèmes médicaux actuels, ses antécédents de santé et l’historique familial notamment les prédispositions génétiques. Au moment de faire son choix, il est aussi conseillé de vérifier le taux de remboursement de l’assureur, les délais de remboursement, les délais de carence ou encore les exclusions de garantie.

3 – Une mutuelle santé a différents prix

Le prix d’une mutuelle santé en 2023 pour un actif est de 1175 euros, 1821 euros pour un senior, 1173 euros pour les travailleurs non-salariés, 2373 euros pour une famille et seulement 559 euros pour un étudiant. Le niveau de protection nécessaire d’une mutuelle senior est plus élevé que celui d’un jeune, car plus les besoins à couvrir sont importants, plus le prix de la prime d’assurance santé augmente. Le coût varie selon la localisation géographique. D’une région à l’autre, mais également d’une ville à l’autre, le montant des cotisations est différent pour deux assurés présentant un profil identique. Les garanties vont aussi varier les tarifs. Plus elles sont nombreuses, plus l’assuré paie cher sa cotisation.

4 – Souscrire à une mutuelle santé est très avantageux

La Sécurité sociale rembourse partiellement les frais de santé. En moyenne, la part des dépenses restant à la charge des assurés est de 20 %. Sans complémentaire santé, l’assuré doit payer de ses poches ces frais, ce qui peut représenter une somme importante. Disposer d’un tel contrat permet aussi de se soigner correctement. La Sécurité sociale ne rembourse que les soins de base. Par exemple, elle ne prend pas en charge les consultations chez les médecins spécialistes, les lunettes ou les prothèses dentaires. La mutuelle couvre toutes ces dépenses.

5 – Changer de mutuelle santé : c’est possible !

Actuellement, la résiliation de la complémentaire santé est possible à tout moment, sans justification, après une année de souscription. Pour procéder à cette résiliation, il suffit d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à l’assureur comprenant les détails tels que le nom, le prénom de l’assuré, son numéro de contrat et la date souhaitée de résiliation. Il est également possible de demander au nouvel assureur de prendre en charge les démarches de résiliation pour éviter une période sans couverture complémentaire santé. Lors du changement de contrat, il est essentiel de vérifier le délai de carence. Il s’agit d’une période de quelques jours, semaines ou mois durant laquelle certaines garanties du nouveau contrat ne sont pas immédiatement actives. Ce délai est généralement précisé dans les conditions générales du contrat.